Expositions communautaires

Votre espace d’expositions commaunautaires

Lancé en 2007, le programme d’exposition communautaire du MUSÉE BYTOWN MUSEUM permet aux groupes communautaires, aux ambassades, aux organismes culturels et aux artistes locaux de raconter leurs récits dans l’enceinte du Musée. La salle des expositions communautaires, espace unique à Ottawa situé dans l’ancien atelier du tonnelier, se prête à merveille à la présentation de récits et de points de vue de personnes aux horizons divers installées à Ottawa. La salle des expositions communautaires a accueilli une myriade d’expositions variées organisées notamment par la Polish Canadian Women’s Federation, l’Ottawa Little Theatre, l’ambassade du Guatemala, l’Ottawa Valley Button Society et le Chinese-Canadian Arts Council, ainsi que par les photographes locaux Rémi Thériault et Graham Iddon. Nous invitons tous les individus, les groupes culturels et communautaires, les ambassades et les artistes à remplir une demande ou à communiquer avec nous pour obtenir de plus amples informations.   Grant Vogl  Gestionnaire, Collections et expositions grantvogl@bytownmuseum.ca x 222 Veuillez nous faire parvenir le Formulaire d’appel de proposition complété.


Matthew Hinther : La réputation du Glebe est surfaite
13 septembre au 20 décembre 2019

 Déclaration de l’artiste : « Né à Ottawa, j’ai habité dans mon enfance la 5e Avenue, passant mes journées à jouer dans les rues et à explorer les ruelles du Glebe. Ce fut très agréable de grandir dans cette communauté. Quarante trois ans plus tard, le sens de la communauté est demeuré intact – et je l’explore encore. Cette série de photographies, je la présente comme une lettre d’amour à mes voisins. » – M. HINTHER

Biographie de l’artiste : Le photographe Matthew Hinther vit à Ottawa, en Ontario. Dans la majorité de ses travaux, il se sert de pellicule conventionnelle (ainsi que de film radiographique), travaillant surtout en format 4 x 5 po et 8 x 10 po. Il utilise aussi de la pellicule en 35 mm et en moyen format. Hinther développe ses films en noir et blanc à l’aide d’un mélange de son cru composé de café instantané et autres matières domestiques non toxiques. Il a adopté une approche classique de la photographie, choisissant de prendre des images à l’aide d’appareils en prise de vue grand format. Il a élaboré cette démarche parce qu’il croit que les grands formats illustrent les rudiments de la photographie, chaque image devenant un processus qui revitalise les éléments physiques de la pellicule.